Plus ou moins d’école au Québec?

Pendant 8 jours, le Québec va tourner au ralenti. C’est en effet LA semaine de relâche, la seule semaine de vacances scolaires entre Noël et les vacances d’été; les offres spéciales se multiplient chez les tour operators et agences de voyage, les stations de ski aménagent des installations gonflables pour faire encore plus « destination familles ». Et les parents choisissent de préférence cette fameuse semaine pour liquider les derniers jours de vacances (celles à épuiser avant mai) et profiter de leurs enfants.

Un commentaire revient sans cesse de la part des amis français: finalement, est-ce que les écoliers Québécois travaillent plus ou moins  que les petits Français? Faisons une bonne fois pour toute la lumière sur ce point de discorde.

école

Le contrat passé entre l’école et la société, ici au Québec , stipule que l’année scolaire dure 180 jours. En France, elle dure 144 jours.  Moins de périodes de vacances, école le mercredi, et voilà 36 jours de différence au profit (détriment, selon qu’on est parent ou enfant) des écoliers québécois!

Par contre, les journées suivent un rythme différent. Ici,  en primaire, une journée d’école commence vers 8h30 et se termine vers 15h30, avec une pause d’une heure pour le repas (le lunch, en bon français), et deux petites récrés. 5 heures, donc 180 jours X 5 heures = 900 heures d’école dans une année.

En France, une journée de classe dure 6 heures, commençant vers 8h30 ou 9h00 selon les écoles, et se terminant vers 16h30 ou 16h45. 144 jours x 6 heures de durée moyenne = 864 heures par année scolaire.

Conclusion: 1 partout la balle au centre, c’est sensiblement la même chose.

Par contre, l’étalement sur une plus longue période des heures passées sur les chaises d’école fait que les écoliers, de notre propre expérience, sont moins fatigués par le rythme scolaire québécois, confirmant les innombrables études faites par les gouvernements français successifs.

Publicités

2 réflexions sur “Plus ou moins d’école au Québec?

  1. En fait, la relâche s’étend sur 3 semaines en fonction de la commission scolaire à laquelle l’école appartient. Moi-même à l’Université Laval, ma semaine de « lecture » (ça fait moins studieux de dire relâche) est une semaine plus tard que les écoles de Québec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s