Le mythe du Québec vert (2)

Il y a quelques jours, je m’attristais sur le piètre bilan du Québec au regard de la consommation d’eau.

2ème exemple d’un gaspillage généralisé : l’électricité.

Au Québec, 96% de la production totale d’électricité provient de l’hydro-électricité, une énergie propre qui fait la fierté des Québécois, avec raison.

Malheureusement, comme elle est abondante et peu chère (environ 30% moins chère qu’en France, pourtant « bon marché » en Europe), elle est dilapidée dans les grandes largeurs.

De nombreux propriétaires éclairent l’extérieur de leur maison comme si c’était la Maison Blanche; on lance la clim’ dès qu’il fait 24 degrés dehors (j’ai même un collègue qui met la clim’ toute l’année parce que selon lui, ça évite d’aérer et de faire rentrer la poussière!). Les nombreuses piscines privées sont très souvent chauffées. L’hiver, par contre, on cale les thermostats sur 21 à 23 degrés pour goûter au plaisir suprême de se balader en tee-shirt chez soi quand il neige dru dehors. Quand les copines viennent à la maison, elles grelottent – pensez, 19 à 20 degrés, on gèle chez nous!

Les entreprises ne sont pas en reste : de nombreuses tours ont 90% des bureaux éclairés toutes les nuits et week-ends – vides de salariés. Les minuteurs dans les lieux occupés occasionnellement sont rarissimes. Personne autour de moi n’éteint son bureau quand il part en réunion ou à la cafeteria. Et toutes les industries fortement consommatrices d’électricité sont installées au Québec – pas folles : les mines, les pâtes à papier, les cimenteries, etc.

Résultat: on lit régulièrement que si le Québec était un pays, il serait le 3ème pays le plus énergivore de la planète, après les États-unis et le Canada privé du Québec.  La consommation des Québécois serait deux fois plus élevée que celle des Européens.  Bine plus élevés que les Français, mais aussi que les Scandinaves, dont les hivers sont comparables, et qui sont de surcroit plongés dans la nuit plusieurs mois durant.

J’arrête mon petit coup de gueule avec un dernier exemple: Hydroquebec offre un comparateur en ligne, qui pour des ménages équivalents -même nombre d’habitants, même type d’habitation, etc, compare la consommation d’énergie. Et bien sans aucun effort particulier, notre consommation au sein de notre groupe de comparaison ressemble à celle-ci:

hydroquébecSidérant, non! Alors, vert le Québec?

Publicités

Une réflexion sur “Le mythe du Québec vert (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s