Célébrant

Image1Deuxième mariage dans mon entourage proche, et deuxième fois que ce mariage est célébré par … un ami du couple (une amie, en l’occurrence, dans l’un des cas).

C’est donc l’occasion rêvée de vous parler de cette disposition particulière adoptée en 2001 par le Québec, qui autorise un couple à choisir un proche à agir à titre d’officier de l’état civil. Un texte qui autorise de surcroit que la célébration officielle ait lieu dans n’importe quel endroit, ou presque.

Pour être célébrant, consécration ultime d’une amitié ou d’un lien familial exceptionnel, il faut être citoyen canadien majeur et ne pas avoir eu de problème avec la justice au cours des trois dernières années. Une fois le nom du célébrant proposé au directeur de l’État Civil par les futurs mariés, le Ministère de la Justice fait quelques recherches rapides sur le prétendant à la célébration, lui fait passer une courte entrevue, et généralement valide le choix par courrier (avec envoi simultané d’une trousse d’information).

Une lourde tâche commence alors pour le célébrant qui doit non seulement recevoir le consentement des mariés en prononçant les textes de loi appropriés, mais aussi veiller au respect de toutes les formalités administratives avant et après le mariage (publication des bans, envois des documents officiels dans les dates prévues, etc), sous peine de voir le mariage invalidé.

Et enfin, c’est généralement au célébrant que revient la non moins lourde mission d’imaginer une bonne partie de l’animation qui s’ensuivra : chansons, discours, gags en tous genre …

En bref, être chef d’orchestre des amis et membres de la famille (merci Facebook pour rejoindre tout ce petit monde) et faire que la célébration soit conviviale, remplie d’émotion et aux couleurs du couple.

Si le célébrant est à la hauteur, on est alors loin, bien loin de la cérémonie civile à la mairie, et les non pratiquants notoires n’ont plus à prétendre le temps du mariage qu’ils sont fervents croyants afin de bénéficier de la cérémonie religieuse seule à même d’offrir le tralala requis pour ce jour unique.

Mais il n’y a pas que les mariés qui doivent souffler quand les derniers invités sont partis : quelle responsabilité!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s