2014!

Et bien voilà, une nouvelle année commence! On vous la souhaite pleine à craquer de bons souvenirs.

De ce côté du monde, avec le froid arctique particulièrement vivifiant qui souffle sur Québec, chaque activité extérieure est à elle seule un souvenir à part entière, plus ou moins bon selon la façon dont chacun se sera protégé.

Toute considération pour son look est définitivement à proscrire (ça fait longtemps qu’on a adopté ce principe de base), et la technique multi-couches, sans parler de l’investissement dans des produits de qualité, fait toute la différence. Bien habillés, donc, et habités par l’envie de profiter pleinement de nos jours de vacances, on aura multiplié les sorties dans la neige et le froid en ce changement d’année.

Comprenant rapidement que la marche en raquettes dans les sous-bois préserve bien mieux du froid que la descente des pistes de ski. Après trois heures de ski, les mains, les pieds, le nez ne répondent plus aux ordres, faisant disparaitre toute envie de continuer même chez les plus motivés.

DSC00066DSC00064De même, les balades en patins perdent de leur attrait après une heure ou deux passées à virevolter dans le froid. Ici sur le lac gelé du Lac Beauport, occasion rêvée d’admirer une nouvelle fois la face cachée des somptueuses maisons bordant le lac Beauport.

DSC00048DSC_3371DSC_3370DSC_3348DSC_3351DSC00046DSC00047Méfiance, l’eau a tendance à geler dans le sac à dos. Mieux vaut l’emballer chaudement elle aussi, d’autant que l’air froid déshydrate presque autant – plus, même, dans mon cas – que les chaleurs caniculaires.

Morale de tout ça:

1/En deçà de – 15 degrés, rien ne vaut les sentiers de raquettes (ou de ski de fond, qu’on n’a pas encore tenté). Les sous-bois offrent une belle protection au froid – et de somptueux paysages en prime. Et les refuges sont parfois équipés d’un foyer, du bonheur à l’état pur

DSC00033DSC00034Mieux encore: pour contrer définitivement le froid, on vous conseille la marche dans la neige sans raquettes aux pieds, comme on l’a fait dernièrement dans le quartier: grosse suée garantie malgré les – 30 degrés Celsius. Et fous rires à la clé, tant l’équilibre est difficile à maintenir après 20 mn à lever haut les jambes dans la poudreuse!

DSC000442/ Autre enseignement : abandonner tout espoir de maigrir pendant les fêtes. Cette fois, on a été super raisonnables au cours des réveillons successifs, tout semblait sous contrôle. Mais à croire que le corps réclame sa couche de graisse contre le froid, on aura passé les vacances à sauter joyeusement sur le premier paquet de gâteaux qui se présente après la moindre activité extérieure!

Après ce bel épisode arctique, on n’est pas fâché d’entendre la météo nous annoncer le redoux, cependant. Avec 0 degré au thermomètre lundi, on va crever de chaud!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s