Paradis blanc

Il n’est pas tombé de neige depuis un bon moment déjà, et les belles journées s’enchainent. Du coup, les balades en forêt aussi, mais sans raquettes au pied, inutiles. En effet, après quelques randonneurs, les chemins restent bien damés, d’autant que les températures fraiches, notamment la nuit, durcissent la couche de neige.

Au Camp Mercier, situé à une heure de Lévis, au nord de Québec, dans la réserve faunique des Laurentides, les skieurs de fond étaient nombreux aujourd’hui, mais les marcheurs beaucoup moins.

(En jaune, notre boucle – 10 km environ, peu de dénivelé mais de beaux points de vue)

Image 2

Partis dès le matin, on a pu :

  • Profiter des beaux paysages sans croiser âme qui vive, ou presque.Image 6DSC_2961DSC_2994
  • Suivre du regard les innombrables empreintes qui serpentent sous les arbres, dont ceDSCN1736lles du lièvre d’Amérique. Des panneaux nous indiquent que la vie n’est tendre avec lui : la rareté des nutriments le conduit à ré-ingurgiter ses excréments pour en perdre le moins possible, et il est bouloté par de nombreux prédateurs, d’où sa capacité de reproduction.

 

 

 

 

  • Manger notre repas les pieds au chaud, dans le chalet en bois rond les Sitelles, à l’ambiance chaleureuse (merci les foyers …).

DSC_3001 DSCN1734

Génial, aussi relaxant et apaisant qu’une séance de yoga, et ça vous garantit une bonne nuit de sommeil!

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s