Pas vu, le Pic!

Un lever matinal s’imposait, ce matin: tempête de ciel bleu, températures douces (jusqu’à -8 degrés en après-midi), pas un pet de vent, et surtout épaisse couche de poudreuse tombée cette semaine; des conditions idéales pour retourner au camp Mercier, et s’attaquer cette fois au Pic, le point d’orgue d’une belle randonnée de 14 km.

Image 1Euh…

Marcher dans 5 à 10 cm de neige fraiche, il n’y a rien là, au contraire.

Mais marcher dans 60 à 80 cm de poudreuse, c’est une autre histoire. Personne ne s’était attaqué à ce sentier depuis un moment, et le tracé se laissait juste deviner. Les indications dépassaient à peine du sol, les marquages souvent au raz des pâquerettes mottes. Nos raquettes, sous-dimensionnées pour ce type de conditions, ne jouaient que partiellement leur rôle.

Après 3 km à s’enfoncer jusqu’aux genoux à chaque pas, les pieds alourdis par la neige, le Pic et ses points de vue supposés fabuleux nous ont moins tentés. Le retour dans notre sillage à peu près damé  fut notre récompense. Puis on a repris les sentiers plus populaires, et on les a trouvé bien faciles.

Pas vu, le Pic, finalement. On s’y reprendra … en été!

DSCN1781DSCN1783

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s